La grippe


La grippe : une maladie

D’origine virale, la grippe saisonnière est une infection respiratoire aiguë très contagieuse.
Elle revient chaque automne et dure jusqu’au printemps.
Le virus de la grippe appartient à la famille des virus influenzae. Il en existe trois types, comprenant chacun plusieurs souches :

• le type A est le plus dangereux car il peut se modifier de façon importante et radicale. Il engendre, trois ou quatre fois par siècle, une épidémie mondiale ou pandémie ;
• le type B est le plus fréquent. Il est responsable d’épidémies ;
• le type C provoque des symptômes proches du rhume. Il n’est pas source d’épidémie.

Comment la grippe se transmet-elle ?

Quelle que soit la souche du virus de la grippe en circulation, la transmission suit toujours le même processus :

• une personne contaminée projette des gouttelettes de salive dans l’air, en parlant, en toussant ou en éternuant : d’où l’intérêt des "gestes barrière" ;
• des millions de virus se retrouvent alors dans l’air, avant d’être inhalés par d’autres personnes qui seront contaminées à leur tour et ainsi de suite ;
• la contamination peut également se faire par le biais des mains et d’objets souillés par des gouttelettes de salive.

Les symptômes et le diagnostic de la grippe

Après la contamination par le virus de la grippe saisonnière, la maladie se déclare sous 48 h en moyenne.

La grippe saisonnière se manifeste par un début souvent brutal, avec :

• une forte fièvre (autour de 39 °) ;
• une fatigue intense (asthénie) ;
• des douleurs musculaires (courbatures) et articulaires diffuses ;
• des maux de tête (céphalées) ;
• puis une toux sèche.

Dans un contexte d’épidémie de grippe saisonnière, la présence des symptômes suffit le plus souvent au médecin pour établir le diagnostic au cours de la consultation. Il n’y a alors pas besoin d’examen complémentaire.
La personne contaminée est contagieuse pour les autres, jusqu’à cinq jours après le début des premiers symptômes chez l’adulte, voire sept jours chez l’enfant.

Grippe saisonnière

Qu’est-ce que la grippe saisonnière ?

Les épidémies de grippe saisonnière surviennent chaque année en France au cours de l'automne et de l'hiver en raison de la grande contagiosité de cette infection virale. Souvent considérée comme bénigne, la grippe peut entraîner des complications graves, voire des décès, chez les personnes fragiles.

La grippe : une maladie virale

D’origine virale, la grippe saisonnière est une infection respiratoire aiguë très contagieuse.
Elle revient chaque automne et dure jusqu’au printemps.

Le virus de la grippe appartient à la famille des virus influenzae. Il en existe trois types, comprenant chacun plusieurs souches :

• le type A est le plus dangereux car il peut se modifier de façon importante et radicale. Il engendre, trois ou quatre fois par siècle, une épidémie mondiale ou pandémie ;
• le type B est le plus fréquent. Il est responsable d’épidémies ;
• le type C provoque des symptômes proches du rhume. Il n’est pas source d’épidémie.

Les souches de virus de la grippe en circulation ne sont pas les mêmes d’une année sur l’autre. C’est pourquoi il faut renouveler le vaccin annuellement.

« Grippe saisonnière : épidémie ou pandémie ? »

On parle d’épidémie de grippe lorsque le seuil défini par les organismes de surveillance est dépassé. Toutefois, lorsque la maladie se propage rapidement dans plusieurs régions du monde, il s’agit alors d’une "pandémie". Cela se produit lorsqu’une nouvelle souche du virus de la grippe apparaît, le plus souvent suite à la combinaison d’un virus grippal humain avec un virus grippal animal.

Comment la grippe se transmet-elle ?

Quelle que soit la souche du virus de la grippe en circulation, la transmission suit toujours le même processus :

• une personne contaminée projette des gouttelettes de salive dans l’air, en parlant, en toussant ou en éternuant : d’où l’intérêt des "gestes barrière" ;
• des millions de virus se retrouvent alors dans l’air, avant d’être inhalés par d’autres personnes qui seront contaminées à leur tour et ainsi de suite ;
• la contamination peut également se faire par le biais des mains et d’objets souillés par des gouttelettes de salive.

La grippe saisonnière peut se compliquer !

Chez les personnes fragiles, comme les personnes âgées ou atteintes de certaines maladies chroniques, la grippe peut se compliquer de troubles respiratoires :

• soit parce que le malade avait déjà une fonction respiratoire déficiente ;
• soit parce qu’une infection bactérienne est venue compliquer la grippe.

C’est pour éviter ce type de complications que les personnes fragiles sont invitées à se faire vacciner gratuitement.
Les nourrissons, en particulier ceux de moins de six mois, ont également des risques accrus de complications. Toutefois, comme ils ne peuvent pas encore bénéficier du vaccin, ils doivent être protégés par leurs proches grâce aux gestes "barrière". Et pour les plus fragiles d’entre eux (prématurés porteurs de séquelles pulmonaires, enfants atteints de cardiopathie congénitale ou de déficit immunitaire congénital), la vaccination de leur entourage est recommandée.

Grippe saisonnière : comment prévenir ?

Le virus de la grippe se transmet facilement. Des mesures d'hygiène permettent de limiter sa propagation lors des épidémies, mais la vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre la grippe. Si elle ne permet pas toujours d’éviter la maladie, elle réduit le risque de complications graves ou de décès. Environ 2 000 décès seraient ainsi évités chez les personnes âgées chaque année grâce à la vaccination lors des épidémies de grippe.

La vaccination contre la grippe saisonnière

À qui est destiné le vaccin contre la grippe ?


• La vaccination de la grippe saisonnière est fortement recommandée pour les personnes les plus fragiles car le virus est plus dangereux chez elles.
• La vaccination des soignants et des personnes en contact régulier avec des personnes présentant un risque de grippe sévère (personnes âgées, nourrissons, malades...) est vivement conseillée.
• La vaccination de l'entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois particulièrement fragiles est recommandée.

Comment s’y prendre pour être vacciné contre la grippe ?


Comme les souches virales rencontrées varient d’une année à l’autre, il est indispensable de se faire vacciner chaque année.

• Il faut environ deux semaines après le vaccin pour être protégé;
• Une seule injection annuelle suffit, mais pour les enfants de moins de neuf ans, jamais vaccinés contre la grippe, deux injections, à quatre semaines d’intervalle, sont nécessaires.

Quels vaccins contre la grippe ?


Trois vaccins grippaux inactivés sont commercialisés en 2016 : Influvac°, Immugrip°et Vaxigrip°. Ces vaccins inactivés peuvent être utilisés dès l'âge de 6 mois et chez la femme enceinte à tout stade de la grossesse.

Qui peut vacciner ?


• un médecin,
• une sage-femme (pour les femmes enceintes et l’entourage du nouveau-né),
• un(e)infirmier(e):
- Sans prescription médicale préalable et sur présentation de l’imprimé de prise en charge, pour les adultes ayant déjà été vaccinés au cours des trois années précédentes,
- Sur prescription médicale pour les primo vaccinés,
- Sur prescription médicale pour les femmes enceintes (même si elles ont déjà été vaccinées antérieurement).

Quels sont les effets secondaires des vaccins contre la grippe ?


Les effets indésirables des vaccins contre la grippe sont bénins et transitoires : la personne vaccinée peut ressentir une douleur accompagnée de rougeur au point d'injection, des douleurs musculaires, des maux de tête accompagnés d'une fièvre légère.
Les réactions allergiques plus graves sont extrêmement rares.

La vaccination, en pratique


• Vous avez déjà été vacciné dans le cadre d’une précédente campagne de l’Assurance maladie ? C’est simple. Rendez-vous directement chez votre pharmacien qui vous remettra gratuitement le vaccin sur présentation de l’imprimé de prise en charge adressé par votre caisse d’Assurance maladie. Rendez-vous ensuite chez votre infirmier ou votre médecin pour vous faire vacciner.

• Vous recevez l’imprimé de prise en charge de votre caisse d’Assurance maladie pour la 1e fois ? Lors d'une consultation, présentez ce document à votre médecin traitant. S’il le juge nécessaire, il vous prescrira le vaccin qui vous sera remis gratuitement par votre pharmacien. Rendez-vous ensuite chez votre infirmier (sur prescription), ou le médecin lui-même, qui injectera le vaccin.

• Notez cependant que les femmes enceintes et les personnes obèses ne reçoivent pas de bon de prise en charge du fait de la difficulté de les identifier. Leur médecin traitant ou leur sage-femme pourront leur prescrire le vaccin.

Les bons gestes contre la grippe saisonnière

Certaines mesures d’hygiène peuvent limiter les risques de contagion. En période d’épidémie de grippe, plus vous les respectez, mieux c’est !

Lavez-vous les mains, si possible avec du savon liquide, en les frottant pendant 30 secondes. Rincez-les ensuite sous l’eau courante et séchez-les avec une serviette propre ou à l’air libre. Le lavage des mains doit devenir un réflexe : au minimum, avant de préparer le repas ou de manger, après s’être mouché, avoir éternué ou toussé en mettant sa main devant la bouche, être passé aux toilettes, s’être occupé d’un animal et après chaque sortie.

Servez-vous d’un mouchoir jetable pour vous moucher, tousser, éternuer ou cracher, et jetez-le aussitôt.

Portez un masque si vous êtes grippé, surtout pour rendre visite à une personne fragile.

Évitez d’emmener un nourrisson dans les lieux publics où il pourrait entrer en contact avec des personnes infectées (transports en commun, centres commerciaux, hôpitaux…) en période d’épidémie.

Ouvrez les fenêtres régulièrement pour aérer et diminuer la concentration en microbes.

Évitez de serrer les mains ou d’embrasser pour dire bonjour.

Ne touchez pas directement vos yeux, votre bouche ou votre nez, sans vous être lavé les mains au préalable.